14/06/2015

Coup de coeur pour l'archipel de La Maddalena

Nous avons passé deux jours merveilleux sur l'archipel de La Maddalena. C'est surement le lieu que j'ai préféré durant notre séjour. Je le recommande vivement! L’archipel est composée d’une soixantaine de petites îles ainsi que de sept grandes îles. Les deux principales sont l'île de La Maddalena (la plus habitée) et l'île de CapreraLa dénomination des lieux est un peu compliquée. En effet, l'ensemble des îles est appelé l'archipel de la Maddalena, l'île principale est l'île de la Maddalena et le village porte aussi le nom de La Maddelena. Question noms, on a déjà vu plus original. 

Sur les routes de la Maddalena

Nous sommes arrivées sur l'île principale le matin, après avoir pris le ferry de bonne heure. On commence par chercher l'office de tourisme. Pas moyen de le trouver et les indications de notre guide ne nous sont d'aucun secours. Tant pis, on fera sans! Nous n'avions pas planifié notre visite de l'archipel. L'idéal est de faire le tour en voiture mais comme nous n'en avions pas, nous avons décidé de louer des vélos pour la journée. J'avais lu sur le Routard que l'île de La Maddalena ne se prête pas vraiment au vélo. Effectivement, la balade a été très sportive! La route est très vallonnée et tellement pentue au début que nous avons préféré descendre de notre vélo plutôt que de reculer. Elle fait le tour de l'île, on peut difficilement se perdre. J'étais en Converse et je portais 15 kg sur mon dos, autant dire que je n'étais pas dans des conditions idéales pour pédaler....
Les paysages ont cependant récompensé nos efforts. La végétation était même encore en fleur à certains endroits. Sur le chemin, nous avons rencontré un papi italien sur sa bicyclette. Il nous a conseillé et accompagné jusqu'à une belle plage abritée du vent. Sa plage était très bien et nous avons lézardé pendant 2 heures au soleil Il faisait par contre un peu frais pour se baigner. Après avoir consulté mon plan, j'ai pu mettre un nom sur ce lieu. Il s’agissait de la Spiagga di Spalmatore. La fin de notre balade s'est bien terminée, la route étant beaucoup moins pentue et nous avons donc moins souffert du dénivelé.


Flânerie sarde

Nous avons visité La Maddalena après notre tour sur l'île du même nom. Le village était relativement desert et nous avons apprécié la douceur de vivre qui s'en dégageait. Je pense que l'été, l'ambiance doit être radicalement différente. La rue principale est complètement piétonne et adorable comme tout avec ses petites maisons colorées. On y trouve de nombreuses boutiques de souvenirs bien sur mais aussi de jolies terrasses sur lesquelles on irait bien prendre un verre.
Hormis le centre-ville, le reste de La Maddalena ne présente pas beaucoup d’intérêt. Il y a essentiellement des résidence de vacances et des B&B. Je trouve d'ailleurs que ces derniers grappillent un peu trop la nature environnante. Les administrés devraient faire quelque chose pour stopper leur avancée sinon l'île perdra tout son caché. 


Sinon, j'ai aussi mangé les meilleurs glaces de mon voyage (si ce n'est pas de ma vie) à La Maddalena. J'ai dégoté une bonne adresse sur TripAdvisor avant de partir: Gelatissimo. Les glaces sont tellement bonnes que nous y sommes allées deux fois. Mention spéciale à la glace "cheesecake" qui était tellement savoureuse, j'ai eu du mal à m'en remettre...


Caprera la sauvage

L'île de Caprera est un gros coup de cœur pour moi. Nous voulions initialement la visiter en bus, la journée précédente en vélo nous ayant bien fatiguées. Sauf que... le bus ne passe pas le dimanche. On était bonne à re-louer un vélo si nous voulions décoller de La Maddalena. 
Une fois les vélos récupérées et après m'être tartinée de crème solaire, nous voilà parties! La journée était particulièrement ensoleillée, je pense que c'est la plus belle que nous ayons eu en Sardaigne. Pour rejoindre Caprera, il faut traverser le pont qui la relie à l'île de La Maddalena. Le pont n'a aucun charme en lui-même mais il offre une vue intéressante sur les deux îles.


Nous avons choisi de descendre vers le sud de l'île, là où sont situées les plus belles plages. Se balader en vélo était vraiment agréable. Caprera est bien moins vallonnée que sa voisine donc on profite plus (et on se fatigue moins!). Les paysages sont superbes et la route est ombragée sur une partie ce qui empêche de mourir de chaud. L'eau a des couleurs magnifiques, à la fois verte, blanche, turquoise et les criques sont complètement sauvages. De plus, aucune construction ne vient altérer l'horizon, les paysages sont garantis 100% nature. Cela faisait du bien après La Maddalena, qui est, pour moi, un peu trop urbanisée. 


Nous nous sommes d'abord arrêtées à la Spiaggia i due Mari, recommandée par le Routard. La plage était jolie mais très ventée. Je n'ai même pas sorti mon appareil: trop peur que des grains de sable se glissent dedans.
Nous avons ensuite roulées jusqu'à la Spiaggia del Rellito" épave " en italien, en raison des vestiges toujours visibles d'un bateau enterré dans le sable. Malheureusement pour nous, la plage était en plein nettoyage. Elle était, en effet, envahie par les algues. Nous avons jeté un coup d’œil au bateau (enfin, ce qu'il en restait) et nous sommes reparties à la recherche d'un endroit pour manger. Anaïs a trouvé la perle rare juste à côté de la Spiaggia del Rellito. Cachée par les arbres, elle a déniché une petite plage entourée de rochers et complètement vide. La méditerranée n'était certes pas très chaude mais c'était un vrai bonheur de profiter de cette endroit que nous avions pour nous toutes seules.
Finalement, la visite de l'île nous a pris environ 5 heures, avec une grosse pause de 2 heures au milieu. Nous n'avons pas eu le courage de pédaler jusqu'à la maison de Garibaldi (héros de guerre italien) dont j'avais entendu beaucoup de bien.



Bonnes adresses et petits conseils

  • Se rendre sur l'île: Des liaisons régulières sont effectuées toute la journée entre Palau et La Maddalena. Le trajet dure 20 minutes et coûte environ 6 €. Le prix varie en fonction de la période et de l'heure de départ. Deux compagnies se disputent les traversées. Nous avons essayé les deux et franchement, je n'ai pas vu de différence... Il n'est pas nécessaire de réserver à l'avance, le mieux est de se rendre au guichet, comparer les prix et de choisir la compagnie la plus intéressante.
  • Se déplacer: Il existe de nombreux loueurs de vélos à La Maddalena. Ils sont, pour la plupart, situés sur le port et proposent des prestations similaires. Le prix de la location dépend du type de vélo que l'on prend: pour la ville, VTT... Pour un vélo "tout terrain" mais pas tout à fait VTT (oui, j'y connais rien en vélo), nous avons payé 15 € chacune pour une journée. Il y a également un réseau de bus qui dessert les deux îles. Les horaires changent en fonction de la saison.
  • Où manger une bonne glace: Comme je l'ai dit plus haut, Gelatissimo est vraiment une super adresse. Le personnel est très gentil et parle même un peu français. De plus, les prix ne sont pas du tout élevé: comptez 2 € pour une glace avec deux parfums. Cette bonne adresse est située au bout de la Via Amendola. 

2 commentaires:

  1. C'est vraiment très très mignon je te remercie pour cet article et ces bonnes adresses :D
    Je retiens attentivement hihi

    Ines / http://www.destinationlosangeles.fr ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton gentil petit mot! :)

      Supprimer